+33 6 45 75 54 52 info@i-ener.eus

I-ENER a fini l’année 2017 sur des chapeaux de roue. Ainsi, en quelques semaines, le nombre d’actionnaires est passé de 270 à 355 et le capital social est désormais supérieur à 200 000 euros, grâce d’une part à la contribution de ceux qui nous ont rejoints ces dernières semaines, mais aussi d’autre part à l’augmentation des apports effectués par nos soutiens de la première heure.

En parallèle, 3 nouvelles centrales photovoltaïques ont été construites, sur les communes de Bidarray, Macaye et Saint-Martin d’Arrossa. La centrale de Bidarray est d’ailleurs déjà en fonctionnement et nous attendons le raccordement imminent par ENEDIS des centrales de Macaye et Saint-Martin d’Arrossa. Au total ce ne sont pas moins de 9 centrales photovoltaïques correspondant à une puissance-crête cumulée de 263 kWc qui constituent le parc énergétique d’I-ENER.

Par ailleurs, I-ENER vient de décrocher 2 subventions d’une importance capitale en vue de permettre son développement. Cela a été possible grâce à votre soutien, qui place aujourd’hui I-ENER comme une référence en matière de mobilisation citoyenne en faveur de la transition énergétique. Ci-après les explications.

Prime à l’investissement citoyen: 29 100 euros en faveur d’I-ENER

Fin d’année 2017, I-ENER invitait les citoyens du Pays Basque à venir gonfler les rangs d’I-ENER, afin de profiter de l’opération lancée par la région Nouvelle-Aquitaine, opération consistant pour la région à apporter un euro dans le capital d’I-ENER pour chaque euro investi par un citoyen.

Résultat, près de 100 citoyens sont devenus nouveaux actionnaires, de nombreux actionnaires ont renouvelé leur confiance, et en conséquence la région Nouvelle-Aquitaine a apporté une contribution de 29 100 euros.

Cette aide aura d’ailleurs été indispensable pour boucler les projets lancés fin 2017, à savoir les installations de Macaye, Bidarray et Saint-Martin d’Arrossa.

I-ENER informe qu’en collaboration avec la région Nouvelle-Aquitaine, l’opération 1 euro citoyen / 1 euro Nouvelle-Aquitaine est renouvelée et concerne toute nouvelle contribution, dans la limite de 250 euros par actionnaire, jusque fin juin 2018.

I-ENER remercie l’ensemble de ses actionnaires pour leur confiance.

I-ENER est montrée grâce à vous en exemple au niveau de la région Nouvelle-Aquitaine.

Soutien à l’expérimentation de projets socialement innovants: 39 700 euros en faveur du groupement I-ENER / UPPA / ESTIA

Fin d’année 2017 toujours, l’ESTIA (école d’ingénieurs de Bidart), l’UPPA (Université de Pau et des Pays de l’Adour notamment basée à Pau, Anglet et Bayonne) et I-ENER ont été lauréats d’un appel à projets proposé par la région Nouvelle-Aquitaine, consistant au « soutien à l’expérimentation de projets socialement innovants ».

I-ENER en tant que porteur du projet se verra flécher une part importante de cette subvention. Dans le cadre de cet appel, I-ENER travaillera autour de deux points essentiels, en collaboration avec l’ESTIA d’une part, l’UPPA d’autre part :

  • Organisation interne I-ENER : I-ENER souhaite réfléchir à la mise en place d’un modèle de gouvernance impliquant encore davantage les citoyens dans les prises de décision ;
  • Modèle économique I-ENER : I-ENER souhaite diversifier son modèle économique et réfléchir notamment à sa contribution possible dans les projets dits d’autoconsommation, qu’il s’agisse d’énergie électrique photovoltaïque ou autre.

Ces études consisteront un vrai test pour I-ENER d’une part, pour l’ensemble des entreprises citoyennes de production d’énergie implantées dans la Nouvelle-Aquitaine d’autre part. En effet, I-ENER s’est engagée à disséminer les résultats de ses recherches à l’ensemble des structures similaires du territoire aquitain, pour une implication toujours plus efficace des citoyens dans la transition énergétique de leur territoire.

I-ENER tient à souligner que la force de ses actionnaires a été déterminante afin de remporter cet appel à projets.

I-ENER, plus que jamais entreprise citoyenne et solidaire.

partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter