+33 6 45 75 54 52 info@i-ener.eus

L’AG 2018 d’I-ENER rassemble 50 personnes à MACAYE !

L’Assemblée Générale 2018 de la société citoyenne I-ENER s’est tenue à la salle Mindegia de MACAYE le samedi 9 juin 2018. Après USTARITZ en 2016 et OSTABAT-ASME en 2017, I-ENER a poursuivi dans sa logique de convier ses actionnaires sur le lieu de la dernière installation en date, à MACAYE donc, où l’installation de 100 kWc a été mise en service le 6 juin dernier.

MACAYE est aussi symbolique dans la mesure où il s’agit du village le plus représenté en nombre d’actionnaires au sein d’I-ENER. La commune de MACAYE est en outre la première commune à avoir souscrit au capital d’I-ENER.

Présentation de l’activité

Après le traditionnel message d’ouverture de Maire Alain DUBOIS, Bixente UHALDE – salarié d’I-ENER – a fait un état des lieux de l’avancée des centrales photovoltaïques. On en dénombre aujourd’hui 9 en fonctionnement, 6 en passe d’être construites durant l’été 2018, 25 dans les cartons. Pour poursuivre son développement, I-ENER espère continuer à convaincre de nombreux nouveaux actionnaires.

 

Compte-rendu d’activités

Patxi BERGARA – président du comité de direction – a ensuite étayé la situation comptable et fait procéder au vote de l’ensemble des résolutions, adoptées cette année encore à l’unanimité.

Étude du potentiel de méthanisation

Iban LACOSTE – étudiant ingénieur, stagiaire au sein d’I-ENER – a poursuivi la matinée en présentant l’étude menée en étroite collaboration avec les acteurs du monde agricole quant au potentiel de méthanisation sur l’ensemble des communes souletines. Il en ressort notamment une possibilité de valoriser les effluents agricoles provenant des différents élevages. Cette étude de potentiel sera dans les prochaines semaines transposée sur le territoire Garazi-Baigorri.

A terme, l’idée serait de travailler en collaboration avec les acteurs du monde agricole d’une part, les pouvoirs publics d’autre part, à l’élaboration d’une étude de faisabilité plus complète, permettant ensuite de décider d’une éventuelle concrétisation d’un projet de méthanisation associant paysans et citoyens en Soule et/ou en Basse-Navarre. En menant cette étude, I-ENER fait un premier pas vers la nécessaire diversification de l’activité.

 

Étude sociologique de la gouvernance

Enfin, Claudia COLOMBAROLLI – étudiante en sciences politiques, stagiaire au sein d’I-ENER – a présenté l’étude sociologique menée auprès des actionnaires d’I-ENER. Les entretiens menés auprès des membres consistent à connaître les raisons de leur engagement de même que leurs attentes pour l’avenir.

Les premiers entretiens mettent en évidence la volonté d’autosuffisance énergétique pour le Pays Basque comme raison principale de leur soutien. Pour ce qui est de l’implication des citoyens au sein d’I-ENER, il ressort des entretiens réalisés par Claudia que l’engagement se limite souvent à la participation financière et à la présence à l’AG. Il est néanmoins rappelé aux actionnaires qui le souhaitent la possibilité de participer activement à la vie d’I-ENER, le développement reposant en grande partie sur le bénévolat de ses membres.

partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter